Malgré la réticence, la vaccination avec Astrazeneca a commencé à Conakry

 Malgré la réticence, la vaccination avec Astrazeneca a commencé à Conakry

La Guinée a reçu en avril dernier 194.400 doses de vaccins Astrazeneca de l’initiative COVAX. Mais suite aux caillots sanguins détectés ailleurs après la prise de ce vaccin, de nombreux Guinéens été réticents à prendre ce vaccin. Aujourd’hui, cette réticence a beaucoup diminué, puisque beaucoup sont vaccinés avec Astrazeneca.

Le 11 avril, l’OMS et ses partenaires de l’initiative globale COVAX a offert à la Guinée 194.400 doses de vaccins Astrazeneca fortement décrié dans plusieurs pays, certains ayant même suspendu la vaccination avec ce produit. Et le 19 avril, la vaccination a débuté à Conakry, au palais du peuple, dans la commune de Kaloum.

A la Maison de la Presse où la campagne de vaccination a été organisée en faveur des journalistes, la réticence était grande. Tous ceux qui apprenaient que c’est Astrazeneca qui seraient disponible, ne s’y intéressaient pas. Mais quand les agents de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) sont arrivés, ils ont trouvé que c’était un autre vaccin qui était là. Alors l’affluence a commencé. Cela prouve combien de fois les gens étaient réticents avec Astrazeneca.

Aujourd’hui, les gens commencent à accepter de se faire vacciner avec Astrazeneka. Oumou Touré, chargée de la logistique à l’ANSS et au point de vaccination du palais du peuple à Conakry, explique les préalables à la vaccination : « D’abord l’on nous a expliqué qu’Astrazeneca n’est administré qu’à partir de la cinquantaine. Quand nous recevons les personnes, on leur explique par le support d’un assistant social les bienfaits du vaccin, du coup s’ils sont consentants, on leur donne des fiches et puis on procède à la vaccination. Il faut retenir que la tendance commence à changer par rapport aux rumeurs autour de ce vaccin. »

Selon les statistiques de l’ANSS du 11 mai dernier, la Guinée a enregistré 151 décès hospitaliers, 20 366 guéris, 22 746 contaminations, depuis la confirmation du 1er cas du Covid-19 dans le pays le 12 mars 2020, A date du 11 mai, 60 809 citoyens ont reçu la 2ème dose de vaccin.

Il faut rappeler qu’en Guinée, il y a 3 vaccins qui sont administrés. En plus d’Astrazeneca, il y a le vaccin russe Spoutnik et celui de la Chine Sinopharm.

Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *