l’Observatoire SKYNET suggère à l’État de mettre en place une plateforme de signalisation…

 l’Observatoire SKYNET suggère à l’État de mettre en place une plateforme de signalisation…

Le monde devient de plus en plus interconnecté et de plus en plus dépendant des technologies numériques qui ont largement facilité les modes de collectes, de traitements, d’analyses et de diffusion des données.

Sachant que les recours aux technologies numériques ne vont pas sans conséquences, l’Observatoire guinéen de la cyber sécurité « Skynet Consulting » a tenu une conférence de presse ce lundi 12 Avril 2021.

Objectif, apporter des suggestions à l’Etat afin de lutter contre le phénomène de cyber criminalité qui menace plusieurs pays .
Ce phénomène constitue une véritable menace pour la sécurité des réseaux informatiques, la sécurité des cybercitoyens, la sécurité des infrastructures et une menace pour la stabilité des États.

« La cybercriminalité n’épargne aucun continent du fait de la nature du cyberespace et de l’effet conjugué de la mondialisation. La cybercriminalité est une maladie de la société de l’information. Ce phénomène criminel, contrairement aux autres infractions, a l’avantage d’approcher la victime à son bourreau et d’éloigner ce dernier de la justice», a expliqué Nouhan Traoré spécialiste de cette question et Directeur exécutif du dit observatoire.

Pour lui, face à l’ampleur de la cybercriminalité dans notre pays, il est nécessaire que les pouvoirs publics apportent des réponses appropriées et adaptées «Les réponses guinéennes au phénomène de cybercriminalité doivent reposer sur des stratégies innovantes qui tiennent compte des capacités et des ressources de notre pays et qui s’inspirent des bonnes pratiques recensées à l’échelle internationale et des lignes directrices de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) sur la cyber sécurité pour les pays en développement», poursuit-il.

-La mise en place d’une stratégie nationale de cyber sécurité;

-La mise en place d’une plateforme nationale de signalisation des contenus illicites ;

-La mise en place d’un cadre juridique moderne et adapté à l’évolution des technologies de l’information et de la communication;

-Le renforcement des capacités opérationnelles des agents chargés de l’application des lois (personnels des services de police, de Gendarmerie, des avocats, des magistrats, etc.) dans la lutte contre la cybercriminalité;

-La formation et la sensibilisation des populations à l’utilisation responsable des réseaux sociaux;

-Le renforcement du partenariat public-privé conformément aux recommandations de l’Union africaine, etc.

-La mise en place d’un cadre institutionnel en charge de la coordination de l’ensemble des efforts nationaux dans la lutte contre la cybercriminalité sont entre autres les recommandations formulées par ce observatoire à l’endroit du gouvernement guinéen.

Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *