L’Harmattan Guinée lance «un appel à l’écriture de textes sur le coronavirus»

 L’Harmattan Guinée lance «un appel à l’écriture de textes sur le coronavirus»

Dans le cadre du projet «le livre au service de la lutte contre la Covid-19», en soutien aux auteurs et à la création, l’Association Guinée Culture et L’Harmattan Guinée ont animé une conférence de presse, ce mardi 30 juin 2020, pour lancer officiellement  «un appel à l’écriture de textes sur le coronavirus». 

Le projet «le livre au service de la lutte contre la Covid-19», explique le Directeur de L’Harmattan Guinée, «c’est une manière pour les professionnels du livre, les écrivains, les éditeurs, de s’associer à la lutte contre le coronavirus. Plus rien ne sera comme avant. Je voudrais dire que tout ce qui n’est pas raconté est oublié et c’est comme si cela n’a pas existé. Donc, nous voulons profiter de cette période exceptionnelle pour écrire un ouvrage avec des soignants, des personnes guéries, des journalistes, des spécialistes pour qu’on puisse exprimer l’expérience guinéenne en matière de lutte contre cette Covid-19. C’est la partition culturelle, mais spécifiquement dans le domaine du livre que nous voulons mettre en face du monde».

Parlant de la sélection, M. Sansy Kaba Diakité annonce qu’ «elle sera difficile». «Déjà, on a une vingtaine des textes qui sont arrivés. L’ouverture solennelle c’est le 1er juillet. Tous ceux qui veulent, peuvent envoyer leur texte à travers l’adresse email des éditions L’Harmattan Guinée (harmattanguinee@yahoo.fr).

Tous les genres littéraires sont admis à ce concours. Mais, prévient M. Diakité, «les textes ne doivent pas dépasser 8 pages». Un comité de jury présidé par le représentant de l’Oms en Guinée, Alfred George Ki-Zerbo est chargé de sélectionner les textes dont «les meilleurs seront récompensés, édités et diffusés un peu partout à travers le monde».

La représentante Ufnpa en Guinée, Mme Sow Barbara encourage la jeune génération à s’exprimer sur leur sur le «vécu pendant cette période de Covid qui, éventuellement, va servir dans le futur. On ne connait pas encore comment cette pandémie va nous influencer. On voit comment l’éducation et tout le système de communication sont en train de changer. Mais, on ne connait pas encore toutes les implications de cette crise».

A l’occasion de cette conférence, les 3 lauréats du concours «jeune écrivain guinéen 2020» ont reçu leurs prix. «Au bord de la mer» de Oularé Ibrahima Sory a gagné le 1er prix. 2e prix «Mémoire d’une vie brisée» de Alpha Mamadou Barry. Et Gomou Alain, 3e prix avec son œuvre «Rénaitre de ses cendres».

Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *