« les cas ont triplé dans cinq pays et doublé dans 10 autres » (OMS)

 « les cas ont triplé dans cinq pays et doublé dans 10 autres » (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète et sonne l’alerte sur l’augmentation rapide de la pandémie de Covid-19 sur le continent africain avec plus de 115 mille cas positifs signalés, en 62 jours seulement.

Dans une visioconférence, le jeudi 28 mai 2020, les ministres de la Santé de Maurice, de l’Afrique du Sud et de l’Ouganda et la Directrice régional de l’OMS pour l’Afrique ont échangé sur “les expériences et les réalisations aujourd’hui et à l’avenir” particulièrement sur les progrès réalisés dans “l’équilibre entre la prévention de la propagation du virus et le sauvetage de vies tout en protégeant les moyens de subsistance en réponse à la pandémie de COVID-19”.

La Directrice Afrique de l’OMS, Dr. Matshidiso Moeti a souligné qu’il a fallu 36 jours pour atteindre 1 000 cas signalés, puis 62 jours pour passer à 100 000 cas sur le continent africain. “Nous assistons à des augmentations rapides. Par rapport à il y a deux semaines, les cas signalés ont triplé dans cinq pays et doublé dans 10 pays, notant que la plupart des pays comptent encore moins de 1000 cas signalés”.

Dans plusieurs pays, les gouvernements ont commencé à assouplir “les fermetures et autres mesures sociales. »  Dr Moeti a exhorté que “de solides mesures de santé publique soient mises en place sur tous les territoires, pas seulement dans les capitales, que les communautés soient habilitées et autorisées à prendre des mesures préventives, et que nous continuions à travailler pour renforcer les systèmes de santé et fournir des services essentiels à la population”.

Le 27 février dernier, il y a 3 mois, le premier cas de COVID-19 a été signalé en Afrique subsaharienne, au Nigéria. Et la Guinée qui enregistrait son premier cas le 12 mars, totalise aujourd’hui 3553 confirmés dont 1950 guéris et 22 décès, 28 mai 2020.

Depuis le début de la maladie en Afrique, l’OMS a formé plus de 10 000 agents de santé dans des domaines d’intervention tels que la prévention et le contrôle des infections, la gestion des cas, la logistique et également le soutien psychosocial. “Avec un leadership national fort et la mise en œuvre de mesures de santé publique et sociales, les cas en Afrique restent inférieurs à ceux de certaines autres parties du monde. Cependant, nous ne baissons pas la garde et nous ne pouvons pas être complaisants. Nous avons tous des rôles à jouer et nous devons être prêts pour un long combat contre COVID-19”, a indiqué le directeur de l’OMS pour l’Afrique.

Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *