le parti n’exclut pas de saisir la justice

 le parti n’exclut pas de saisir la justice

Au cours d’une conférence de presse, ce lundi 30 novembre 2020, des membres du bureau exécutif du Bloc Libéral ont dénoncé les « dérives anti-démocratiques» de leur président.

Ces responsables du BL accusent Dr Faya Millimouno d’avoir des attitudes anti-démocratiques en excluant toutes les personnes pouvant s’opposer à ses prises de décisions unilatérales.
Ce qui explique d’après eux, la situation dans laquelle ils disent se trouver en ce moment.

Interrogé ce mardi sur ces vagues de démissions, le directeur adjoint de la Communication du Bloc Libéral a tenté de minimiser la crise qui mine le BL depuis le dernier congrès du parti.


Alerte SMS Guinée

Publicité

«Par rapport à leurs décisions de partir, nous prenons acte de cette décision. Nous n’avons pas de commentaires particuliers à faire.», a déclaré Ibrahima Bemba Bah.

Poursuivant, ce responsable du Bloc Libéral a fait savoir que son parti n’exclut pas de trimballer en justice, ceux qui portent des accusations « infondées» contre Dr Faya Millimouno.

« Par rapport aux accusations portées à l’endroit du président Faya Millimouno, nous disons que c’est des accusations infondées et qui ne méritent pas d’être. Si ça continue, nous prendrons toutes les dispositions nécessaires pour déposer les éléments sonores et les vidéos dans lesquelles ils accusent le président au niveau de la justice.

C’est vrai qu’il y a des dissensions au sein du parti, mais je ne parlerai pas de crise majeure sans précédent.

Je pense que cela arrivé dans toutes les organisations. Il y a des moments de difficultés. Cela n’ébranle pas le combat du bloc libéral et la lutte que nous sommes en train de mener, pour l’instauration d’un État de droit dans notre pays.»



Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *