France : la LFP invite Toulouse et Amiens à la retenue | Foot224

 France : la LFP invite Toulouse et Amiens à la retenue | Foot224

Le Conseil d’État français a décidé de suspendre les relégations de Toulouse et d’Amiens ce mardi. Les deux clubs se sont félicités d’être maintenus en ligue 1 avant de se voir rappeler à l’ordre par la LFP plus tard dans la soirée.

En s’appuyant sur les textes et en faisant respecter le droit, le Conseil d’État a bien indiqué que les relégations de Toulouse et d’Amiens ne pouvaient être actées sur la base de la convention actuelle qui n’expire qu’au 30 juin prochain. Ainsi, il a suspendu les descentes d’Amiens et de Toulouse jusqu’à cette date tout en invitant les parties prenantes à réfléchir au format du championnat pour la saison 2020-2021.

De son côté, le TFC d’Issiaga Sylla n’a guère utilisé de conditionnel et a annoncé son maintien en première division à travers un communiqué publié sur son site officiel. « Le TFC, qui soutient que le prononcé de relégations à l’issue de la dernière saison était illégal, a vu sa position constante consacrée par le juge. Le TFC est donc maintenu en Ligue 1 pour la saison 2020 – 2021 » ont écrit les violets.

Face à cette position du club toulousain, le directeur général de la LFP a pris la parole chez l’AFP et RMC pour repréciser les choses et interpeller les clubs concernés par la décision du Conseil d’État. « Le juge s’appuie sur une question de forme, la convention LFP-FFF qui n’a pas encore été adoptée. On va appliquer l’instruction du juge et réexaminer la question. On va faire ça dans les prochains jours » a d’abord entamé Didier Quillot qui rajoute que c’est une décision « juridiquement incomplète » qui a été épinglée.

Plus loin, le dirigeant français estime que les deux clubs  « ne peuvent pas dire ce soir qu’ils sont maintenus en Ligue 1 ». Il leur demande « relire » l’ordonnance et martèle que la décision de jouer le championnat à 20 ou 22 clubs « appartient à la Ligue ».

Un championnat à 22 clubs ?

Aucune décision n’a été donc arrêtée pour le format de la saison prochaine. Avec cette décision du Conseil d’Etat, il n’est pas exclu que la ligue 1 se joue à 22 même si cela semble très compliqué comme l’explique Didier Quillot, « Il n’y a pas un seul pays où la première division est au-dessus de 20 clubs ».

Mieux, la LFP a vendu les droits de la L1 au diffuseur espagnol Mediapro. Un changement de format pourrait donc engendrer des problèmes. « On a vendu un produit avec une compétition à vingt clubs » rappelle le directeur général de la ligue.



Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *