«Du point de vue de la Justice, il n’y a pas de détenus politiques»

 «Du point de vue de la Justice, il n’y a pas de détenus politiques»

Le ministre de l’Industrie et des PME s’est exprimé ce mardi, 23 février, au sujet de la détention des opposants en Guinée.

Tibou Kamara dit ne pas être d’accord avec ceux qui pensent que ces opposants ont été injustement interpellés et mis en prison.

Pour lui, du point de vue de la justice, ce sont des citoyens qui ont été mis à l’arrêt pour des faits qui leur sont reprochés.

«S’agissant des détenus politiques, moi, je pense que ça, c’est un débat public. Mais du point de vue du droit et de la justice, on estime qu’il y a eu des choses qui ont été reprochées à des citoyens, qu’on estime avoir été coupables d’infractions que la justice veut entendre après avoir été interpellés par les forces de sécurité. Donc, du point de vue de la justice, il n’y a pas de détenus politiques, mais des citoyens en conflits avec la loi», a réagi le conseiller personnel du chef de l’État dans l’émission “On refait le Monde” sur Djoma FM.

Tous les citoyens sont égaux en droit et en devoir, rappelle ce membre du gouvernement. La justice n’a jamais dit avoir interpellé un homme politique, précise t-il.

A ceux qui parlent de deux poids deux mesures dans la démarche de la justice guinéenne notamment en ce qui concerne l’arrestation de ces opposants, Tibou Kamara apporte des précisions.

«En ma connaissance, aucun d’entre nous n’a été arrêté à son domicile. C’est toujours dans certaines circonstances, dans certaines conditions et suite à des investigations, qu’on procède à des interpellations et une fois arrêté ces citoyens sont présentés devant le juge», dit-il

La seule plaidoirie que chacun puisse faire à ce niveau selon le ministre de l’Industrie, c’est de demander à ce que la procédure judiciaire soit accélérée.

Source link

Guinee Actus

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *